Bardage bois : A chaque projet sa solution !

La mise en œuvre de bardage bois connaît un essor depuis quelques années. Tout d’abord ce bardage naturel s’avère être une bonne solution face aux enjeux environnementaux. De plus, beaucoup de personnes perçoivent le bardage bois comme l’une des finitions les plus esthétiques. Enfin, cette solution apportera un supplément à la performance thermique de vos parois.

bardage bois

Bien cerner les différentes solutions de bardage bois

Il existe deux grandes familles de bardage bois : ceux dits « naturels » qui sont amenés à griser et les bardages peints ou lasurés. Le choix entre ces types de bardage dépend principalement des goûts et des couleurs de chacun. Le budget du client reste cependant souvent déterminant.

Bardage bois naturel pour se confondre avec la nature

Intéressons-nous aux bardages dits « naturels ». Un bardage bois naturel, s’il est mis en œuvre en l’état, va griser avec le temps. C’est principalement la pluie qui provoque ce phénomène. A partir d’un taux d’humidité supérieur à 20%, des moisissures à l’origine du phénomène se développent. Le grisaillement n’intervient que sur une très fine épaisseur du bois. Ceci n’altère en rien les propriétés mécaniques du bois. Il est possible d’empêcher ce phénomène en appliquant un saturateur ou une huile. Cette action doit être répétée lorsque le grisaillement réapparaît. Cette fréquence de traitement dépend de l’exposition du bardage, de sa région de mise en œuvre, etc.

Ne plaisantez pas avec la conception des façades

Puisqu’il est plus sensible aux facteurs extérieurs, un bardage bois doit  être bien pensé. Il est très important de prendre ce point en considération. Pour une même conception, un bardage, qu’il soit exposé à l’Ouest ou à l’Est, ne vieillira pas de la même manière. Par ailleurs, pour obtenir une évolution homogène, la conception est importante. Il est préférable de ne pas allier bardage horizontal et vertical sur une même façade. Le bardage horizontal a tendance à plus retenir l’eau (hors lames à emboîtement). Enfin,  toute stagnation ou jaillissement d’eau est à proscrire. Il faut correctement traiter les points singuliers comme les entourages de menuiseries ou les pieds de bardage. Nous vous conseillons d’opter en priorité pour certaines essences naturellement durables comme le douglas, le mélèze ou le red cedar.

Des alternatives moins sensibles aux facteurs extérieurs

La sensibilité d’un bardage bois naturel peut être un frein à sa mise en œuvre.  Il  existe des alternatives comme les bardages bois peints. Ces bardages seront plus stables dans le temps. En outre, il existe également des solutions en PVC imitation bois ou des bardages en matériaux composites comme le propose TRESPA.

Enfin, opter pour un bardage bois ne dépend pas de votre avancé dans un projet. Vous pouvez évidemment mettre en oeuvre ce type de bardage pour un projet neuf. Un projet d’isolation thermique par l’extérieur peut également être l’occasion pour votre bâtiment de faire peau neuve !

Pour découvrir quelques réalisations, cliquez ici !

Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur twitter
Twitter

Vous aimerez aussi ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l’utilisation des cookies. Voir notre Politique de confidentialité.